Vigilance aux pluies verglaçantes ce samedi
Vigilance aux pluies verglaçantes ce samedi vendredi 14 décembre 2018

Un front va traverser l'ensemble du pays ce samedi, s'accompagnant d'un redoux en altitude....

d'actualités

Chronique 1994

Ecarts à la normale 1994

Repères historiques

17 janvier : un violent tremblement de terre secoue Los Angeles
avril : malgré les massacres, l’ONU abandonne le peuple rwandais
19 mai : le tunnel sous la Manche est en service
10 mai : Nelson Mandela de vient le président de l’Afrique du sud
16 décembre : intervention russe en Tchétchénie


Evènements météo marquants de l’année

Début janvier : les inondations qui ont débuté à la fin du mois de décembre, se poursuivent - elles touchent notamment la moitié nord et le sud-ouest - d’autre part, d’abondantes chutes de neige créent de gigantesques embouteillages en Savoie, au retour des vacances de fin d’année.


Nuit du 27 au 28 janvier : très brutal coup de vent sur le quart nord-ouest - rafales de vent de 130 km/h à Lille, 126 km/h à Dieppe, 122 km/h dans l’Oise, 105 à 115 km/h en région parisienne - quelques arbres et toitures arrachés.


Les 14 et 15 février : neige passagère en Normandie, Ile de France, Bourgogne et dans la région niçoise - plusieurs centimètres.


Neige à Nice


La neige dans la Loire

Dimanche 20 février : tempête de neige surprise dans la vallée de la Seine - cette neige paralyse l’autoroute de Normandie et provoque d’énormes bouchons lors des retours de week-end en arrivant sur Paris - jusqu’à 10cm dans le Val d’Oise et les Yvelines - le 21 février au matin, il fait jusqu’à -14° au centre du Val d’Oise, -11°à Reims, -10° à Rouen, -9° à Paris, Beauvais et Evreux.



En quelques heures, l’ouest et le nord de l’IDF est paralysée

26 février : réveil du printemps - partout plus de 15° avec 19° à Tours, 21° à Guérêt (Creuse), 22° à Châteauroux, 27° à Biarritz et Pau.


24 et 25 mars : c’est déjà l’été dans le midi - déjà 25°à Bordeaux, 26° à Nîmes et Toulouse, 27° à Grenoble et 28° à Carpentras.


30 avril : il fait plus de 25° sur toute la France avec 30° à Melun, 28° à Paris, Brive, Gourdon et Orange, 27° à Tours, Bourges et Le Mans.


18 juin : Aubusson connaît un déluge de grêle pendant 20 minutes - après ce véritable enfer, 50 cm de glace recouvrent les rues de la ville.



Le déblaiement de la grêle dans les rues d’Aubusson !

Si aucune vague de chaleur prolongée n’est observée au cours de l’été 1994, certaines journées sont épisodiquement marquées par des températures très élevées.


Le 24 juin, il fait partout plus de 30° avec des maximums de 34° à Angers et 33° à Paris - le 1er juillet, la chaleur revient et l’on atteint 38° à Orange et 35° à Tours - le 12 juillet, il fait de nouveau très chaud avec par exemple 34° à Paris.


La 2ième partie du mois de juillet est très orageuse - le 14 juillet, des grêlons gros comme des balles de ping-pong mitraillent Lons le Saunier (Jura) - les villes d’Evreux, Caen, Angers, Alençon, Le Puy, Toulouse et Niort sont sévèrement frappées les jours suivants - 74000 impacts de foudre sont détectés sur l’ensemble de la France sont détectées le 28 juillet.


Entre le 3 et le 5 août : la France, et notamment le quart nord-est, connaît un nouvel épisode de canicule - on enregistre 38° à Mont-de-Marsan, 37° à Auxerre, 36° à Paris, 35° à Lille et Strasbourg - ces fortes chaleurs sont suivies d’orages extrêmement violents dans la soirée du 9 août : la Bretagne , les Pays de la Lore, le Cotentin, l’Ile de France et le Centre sont les régions les plus affectées - les dégâts provoqués par le vent sont localement très importants - les rafales atteignent 133 km/h à Brétigny (Essonne).


Quel beau plongeon dans les bassins du Trocadéro !

31 août : d’autres orages dévastateurs éclatent à Limoges et Marseille où des rafales à 162 km/h sont enregistrées.



Les effets de la foudre sur un troupeau du Larzac.

Après un été particulièrement orageux, l’automne est généralement doux.


Du 4 au 7 novembre : violentes intempéries dans le sud-est - la Provence, la Côte d’Azur et le sud des Alpes sont touchées par de graves inondations qui font 5 victimes.


La crue du Var, le 5 novembre 1994

20 novembre : il fait presque chaud dans le Massif Central avec un maximum de 25° à Guéret (Creuse).


Ecarts à la normale 1994