Banquise Arctique : petite amélioration en Novembre
Banquise Arctique : petite amélioration en Novembre dimanche 09 décembre 2018

L'étendue de la banquise Arctique n'était "que" la 9e plus faible mesurée au cours d'un mois...

d'actualités

Chronique 1929

Ecarts à la normale 1929

Repères historiques

20 mars : mort du maréchal FochLes « machines frigorifiques » pénètrent dans les foyers français
7 juin : l’Allemagne devra payer les dommages de la guerre jusqu?en 1988
4 septembre : le « Graf Zeppelin » a fait le tour du monde en 20 jours
24 octobre : dramatique krach boursier à New-York
23 novembre : mort de Georges Clemenceau
Maurice Chevalier est à l’affiche aux USA dans le film « Louise »


Evènements météo marquants de l’année

Du 1er au 17 janvier : vague de froid - les chutes de neige sont fréquentes mais en dehors des -15° relevés à Bourges le 16 janvier, les températures ne descendent pas très bas.


Du 24 janvier au 10 février : le froid est de plus en plus intense dans l’est du pays, notamment en Alsace où de fortes chutes de neige sont observées - il fait jusqu’à -16° à Strasbourg.


Du 11 au 21 février (Pour plus de détails sur cet événement, CLIQUEZ ICI): un froid polaire déferle sur toute la France et concerne surtout les régions allant du nord-est au Massif-Central - le 11 février, il tombe entre 10 et 20cm de neige de la Bretagne au Lyonnais (10cm à Angers, 17cm à Clermont-Ferrand) - les 12 et 13 février, le froid atteint des intensités records - dans l’après-midi du 12 février, la température ne dépasse pas -24° à Clermont-Ferrand - le 13 février au matin, il fait -30° dans la plaine de la Limagne - la moitié de la France connaît des températures inférieures à -15° - il s’agit de la vague de froid la plus importante observée en février depuis 1895, notamment dans le nord-est où le déficit thermique atteint 9°.



Le Rhône gelé à Arles




La rade de Genève gelée


Nice sous la neige - février 1929


La Saône gelée à Châlon-sur-Saône



 

La Saône gelée à Châlon-sur-Saône

La Saône gelée à Mâcon

La Saône gelée à Mâcon


La Saône gelée
.

Il neige jusqu’à Port-Cros (83) !!
.



Février 1929 : Les méfaits imprévus de l'hiver - Le Simplon-Orient-Express pris dans la neige glacée près de la gare de Tcherkes-Keuy, où il est resté bloqué plusieurs jours, à 80 kilomètres de Constantinople.


Le Canal St-Martin gelé - Paris février 1929





 Le Rhin est par endroits entièrement gelé; voici un curieux aspect du fleuve au pied du célèbre rocher de la Loreleï


Toulon sous la neige - février 1929


Le Beausset (Var) - 13 février 1929


Ollioules sous la neige - février 1929


Port-Cros sous la neige - février 1929

Du 26 février au 3 mars : le froid envahit de nouveau toute la France - une tempête de neige paralyse les régions allant de la Bretagne à l’Alsace dans la journée du 26 février - le 28 février, le froid s’engouffre dans la vallée du Rhône et provoque un mistral extrêmement violent qui détruit le réseau téléphonique et télégraphique.





Heures de la tempête



Le port de Contantza, fait unique dans les annales météorologiques de la Roumanie, a été complètement pris par les glaces.

Le mois de mars
est très sec - aucune goutte de pluie n’est observée sur le Bassin parisien.


Du 15 au 23 juillet : importante vague de chaleur, notamment sur la moitié sud - le point culminant est atteint le 23 juillet avec 40° à Montélimar, Toulouse et Orange, et 39°à Lyon.


Le mois d’août est extrêmement sec sur la moitié nord du pays et la sécheresse qui a débuté à la fin de l’hiver, s’accentue.


Du 26 août au 12 septembre : nouvelle vague de chaleur, concernant cette fois-ci toute la France - le 31 août, il fait 35° à Paris et Valenciennes, 36° à Lille et 37° à Châteauroux - le 4 septembre, on atteint encore 34° à Beauvais, 35° en région parisienne, 38° à Angoulême.


8 octobre : une tornade ravage la région de Senlis tandis que des pluies diluviennes provoquent des inondations destructrices dans l’Hérault.


La tornade de Senlis (Oise)
.


Nuit du 25 au 26 octobre : violente tempête dans le sud-ouest - énormes dégâts dans le Bordelais et les Landes.


En décembre, les températures sont exceptionnellement douces et les tempêtes sont très fréquentes - le 29 décembre, un véritable ouragan est observé près de la Manche - au Havre, les vents qui soufflent à plus de 150 km/h réussissent à arracher et à projeter la terre de la falaise sur la lanterne du phare.


Ecarts à la normale 1929